Comment réagir face à l'échec du code de la route ? Comment l'accepter et comprendre ses erreurs ? Découvrez nos conseils pour repartir du bon pied ! Code de la route loupé : comment repartir du bon pied ? - Wizbii Drive
Image de l'article Actualités

Code de la route loupé : comment repartir du bon pied ?

Avec un taux de réussite moyen d’environ 70 %, l’épreuve théorique du permis de conduire laisse donc 3 candidats sur 10 déçus, avec pour seule possibilité de se présenter à nouveau dans le centre d’examen agréé une fois passée l’amère déception de l’échec.

Accepter son échec et comprendre ses erreurs

Pour de nombreux candidats, l’examen du Code est un des premiers tests administratifs officiels. 

Le fait de faire partie du tiers des personnes en situation d’échec ne doit pas être perçu comme une déception.

C’est une erreur qui ne coute « que » 30 €, ce qui est raisonnable en comparaison avec toutes les dépenses liées à l’obtention du permis et à l’achat d’un véhicule.

Il est facile de se présenter à nouveau à l’examen dans les jours ou les semaines qui suivent, selon les sensations du candidat.

Il n’est pas possible de savoir quelles ont été les questions qui ont fait perdre des points, puisque le courrier électronique n’indique que le score et si l’examen est réussi ou non.

Pour autant, le candidat doit essayer de comprendre les raisons qui justifient cet échec : était-il bien préparé ? se sentait-il en forme ou stressé ? Y a-t-il certaines thématiques à propos desquelles il n’est pas à l’aise ?

Adapter son programme de révisions à ses besoins

Si vous avez réalisé bien plus de fautes que les cinq permises, c’est que votre préparation était insuffisante. Prenez le temps de bien combler vos lacunes avant de vous inscrire pour une autre session d’examen.

A l’école, les élèves ont toujours des préférences pour certaines matières et des difficultés dans d’autres.

C’est la même chose lorsqu’un futur conducteur apprend à passer le Code de la route. 

Parmi la variété de thématiques abordées (mécanique, sécurité, conduite, environnement), certaines peuvent vous sembler évidentes, et d’autres incompréhensibles.

Avant de vous inscrire de nouveau à l’épreuve du Code, révisez en particulier les thématiques qui vous posent problème.

Arriver à l’examen sans stress

Si votre score est de 33 ou 34, vous étiez tout près du but ! Vous avez sans doute les connaissances théoriques nécessaires, mais peut-être que vous n’étiez pas dans les meilleures dispositions pour réussir le test ce jour.

Passer son permis de conduire, qu’il s’agisse de l’examen théorique ou pratique, est source de stress pour tous les candidats.

Cela peut provoquer un blocage qui engendre de la précipitation ou une perte de moyens et ainsi un résultat défavorable.

Gardez en tête qu’à votre prochaine tentative, vous aurez une longueur d’avance sur les autres puisque vous connaissez précisément comment se déroule l’examen.

En sachant ce qui vous attend lors de votre arrivée dans le centre d’examen agréé, vous devriez moins être sujet au stress de l’épreuve.

Pour être dans les meilleures dispositions psychologiques, privilégiez l’apprentissage sur le long terme et évitez de réviser au dernier moment.

Couchez-vous tôt la veille de l’épreuve, pour passer l’examen à tête reposée.

Si vous êtes capable de réussir régulièrement le mode examen blanc sur Wizbii Drive, vous pouvez avoir confiance en vos capacités pour réussir l’épreuve théorique générale.

Commencer les leçons de conduite avant d’obtenir le Code

Les cours théoriques ne sont pas faits pour tous.

Si vous échouez à plusieurs reprises à l’examen du Code de la route, vous devriez peut-être adopter une approche différente.

Pour certains candidats, il est plus facile de commencer les leçons de conduite avant d’obtenir le Code. 

Ainsi, la mise en situation réelle permet de donner une autre dimension aux questions de l’examen théorique.

Vous pourrez ainsi mieux appréhender le respect de la signalisation et les réactions à adopter face aux différentes situations de conduite présentées.

Se forger un mental d’acier pour passer l’épreuve théorique générale

De la même manière que les sportifs évoquent régulièrement l’importance du moral dans leurs performances physiques, vous devez positiver pour réussir l’épreuve théorique du Code de la route.

Pour cela, pensez à un moment où vous avez été fier de vous et à 100 % de vos capacités (un entretien ou un autre examen, par exemple) et essayez d’adopter le même état d’esprit.

En ayant confiance en vous, vous pourrez passer l’examen en gérant le stress.

Il ne vous restera plus qu’à valider les heures de conduite et à réussir l’épreuve pratique pour obtenir votre permis de conduire !

MO
rédigé par:
Maryam Orion

Articles recommandés

Questions pièges du Code de la route/Les questions où tout le monde se trompe
Actualités

14/09/2020

À quoi ressemble une série de Code de la route/série examen  ?

10 sept. 2020

Comment se passe l’examen du Code de la route ?

10 sept. 2020