Aujourd’hui, avec WIZBII Drive, nous nous intéressons particulièrement à l’organisation de l’examen du Code de la route. Qui est chargée de l’organisation de l’examen ? Comment se déroule l’épreuve ? Comment est organisé l’examen du Code de la route  ? - Wizbii Drive
Image de l'article Conseils

Comment est organisé l’examen du Code de la route  ?

En 2023, le permis de conduire fêtera ses 130 ans. Cette obligation d’autorisation pour conduire date d’une ordonnance du 14 août 1893 et s’appliquait à l’origine uniquement dans le département de la Seine regroupant une grande partie de l’actuelle région Île-de-France.

Il faut dire qu’à l’époque, la majorité du trafic se concentrait à Paris et dans les environs.

Néanmoins, en plus de 100 ans, le permis de conduire a connu plusieurs réformes.

Aujourd’hui, avec WIZBII Drive, nous nous intéressons particulièrement à l’organisation de l’examen du Code de la route.

Qui est chargée de l’organisation de l’examen ?

Autrefois organisée exclusivement par l’État et par la préfecture dans chaque département, le code ou « l’épreuve théorique générale » (ETG) a été externalisée depuis 2016 à plusieurs organismes privés.

Aujourd’hui, La Poste, Dekra, SGS ou « Objectif Code », Pearsen Vue ou encore le Bureau Veritas peuvent organiser plusieurs sessions par jour partout en France.

Ce changement visait à réduire le temps d’attente pour se présenter à l’examen et à baisser le coût général du permis de conduire.

Selon un récent rapport du Ministère de l’Intérieur, en 2019, sur les 1 930 645 candidats qui se sont présentés à l’ETG, seulement 1 425 l’ont passé lors d’une session organisée par l’État.

Comment les candidats sont inscrits ? 

Dans la plupart des situations, les candidats qui se présentent à l’ETG sont passés par la voie classique. C’est-à-dire qu’ils se sont inscrits dans une auto-école. 

Cette dernière se chargeant alors de toutes les démarches administratives :

  • Demander le NEPH, ou Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé ;
  • Inscrire l’élève à une session auprès d’un centre partenaire ;
  • Donner à l’élève les informations et la convocation pour passer l’épreuve ;
  • Et, enfin, informer l’élève sur le résultat obtenu, puis l’inscrire à l’épreuve pratique.

De plus, la réforme de 2016 a également permis la création d’un second dispositif.

En effet, désormais, les candidats peuvent ainsi s’inscrire en tant que « candidats libres ». 

Dans ce cas de figure, la personne doit se charger seule de l’ensemble de la procédure : obtention du NEPH, inscription à l’épreuve théorique et pratique (conduite).

Comment se déroule l’épreuve ? 

Une fois inscrit, le candidat devra se rendre à un centre d’examen. Pour passer l’épreuve, il devra se présenter avec une pièce d’identité en cours de validité et la convocation reçue par mail ou par l’intermédiaire de l’auto-école.

Le jour de l’ETG, le candidat aura à sa disposition une tablette et un casque audio. 

Il dispose de 20 secondes par question et devra répondre à une série de 40 questions portant sur les 10 thématiques prévues par le législateur : la circulation routière, le conducteur, la route, les autres usagers, les notions diverses, les premiers secours, prendre et quitter son véhicule, la mécanique et les équipements, la sécurité du passager et du véhicule ainsi que l’environnement.

Les 40 questions sont piochées aléatoirement dans une base de données qui en comprend plus de 1000.

Autrement dit, les questions peuvent varier d’une session à une autre. Elles peuvent différer également d’une ville à une autre et ne sont pas les mêmes d’un centre d’examen à un autre, évidemment.

Pour réussir l’épreuve, le candidat doit répondre correctement à plus de 35 questions sur les 40 prévues. Il faut particulièrement faire attention à certaines « questions pièges ».

L’ETG est obligatoire pour se présenter à l’épreuve pratique et donc pour obtenir le permis de conduire.

Si le candidat a reçu un avis favorable, il recevra une notification par mail, par la poste ou par l’intermédiaire de son auto-école dans un délai allant de 24 à 72 heures.

Que faire en cas d’échec ? 

Au contraire, si le candidat a commis 6 fautes ou plus, il obtient un avis défavorable.

Il pourra se présenter autant de fois que nécessaire à l’ETG. Toutefois, il devra s’acquitter à chaque fois de 30 € d’inscription à l’examen.

De plus, certaines auto-écoles peuvent facturer des frais supplémentaires. C’est pourquoi il faut veiller à poser cette question au moment de choisir son auto-école.

Combien de temps reste valable l’ETG ?

Une fois l’ETG réussie, le candidat dispose de cinq ans pour se présenter à l’épreuve pratique, et ce, quel que soit le permis visé.

En outre, le candidat dispose de cinq essais lors de l’épreuve de conduite. 

En cas de 5 échecs consécutifs, l’ETG devient caduque. Il ne reste plus qu’à tout recommencer.

MO
rédigé par:
Maryam Orion

Articles recommandés

Caen : aide au permis de conduire

23 févr. 2021

Caen : aide au permis de conduire

La mission locale de la ville de Caen propose de co-financer le permis de conduire pour les jeunes. Quel est l’objectif de cette aide ? À qui s’adresse-t-elle ? WIZBII Drive répond à vos questions !

Le plus économique !

Le code de la route en mode "révision express"

L'offre de training intensif avant le passage de l'examen.
Forfait 15 jours.

9,90 €

Le plus avantageux !

Le code de la route en mode "accès illimité"

L’offre pour apprendre et m’entraîner où je veux quand je veux.
Accès illimité pendant 12 mois.

24,90 €

  • Les offres
  • Actualités et conseils
  • FAQ