Quelle est la liste des critères les plus importants pour savoir si vous pouvez finalement rencontrer l’inspecteur pour tenter d’obtenir le permis de conduire ? Comment savoir si je suis prêt pour passer le permis  ? - Wizbii Drive
Image de l'article Actualités

Comment savoir si je suis prêt pour passer le permis  ?

Il n’est pas toujours évident de savoir à quel moment on est prêt à passer le permis de conduire.

Certains conducteurs se sentent prêts alors qu’il leur reste des choses à apprendre, alors que d’autres sont aptes à passer l’examen, mais préfèrent avoir quelques leçons de conduite pratique supplémentaires pour assurer leur succès.

De toute façon, le moniteur d’auto-école sera là pour juger, il est le mieux placé pour connaitre le niveau de ses élèves.

Ci-dessous, nous faisons la liste des critères les plus importants pour savoir si vous pouvez finalement rencontrer l’inspecteur pour tenter d’obtenir le permis de conduire.

Être capable de regarder plusieurs endroits pour avoir une idée précise des environs de la voiture

L’une des clés de la conduite en toute sécurité, c’est de savoir à tout moment où sont situés les autres usagers de la route. 

Pour cela, il faut développer une capacité qui consiste à pouvoir regarder loin devant pour anticiper les freinages, tout en contrôlant régulièrement les rétroviseurs et les angles morts.

Au début, le jeune conducteur a des difficultés à réaliser plusieurs activités en même temps. 

Lorsqu’il arrive à automatiser la gestion mécanique de la conduite (pédales, boite de vitesse, phares, essuie-glaces), il peut se concentrer sur l’environnement extérieur et ainsi assurer sa sécurité routière.

Le livret d’apprentissage est complet

Pour évaluer la prestation du jeune conducteur lors de ses heures de conduite, le moniteur remplit une grille de compétence pour savoir s’il sait suivre un itinéraire, s’il connait les notions d’entretien et de dépannage et s’il est apte à réaliser les manœuvres courantes (créneau, rangement en bataille, marche arrière, demi-tour…).

Lorsque toutes les cases de ce livret sont remplies, le candidat est prêt à passer l’épreuve du permis de conduire.

Pouvoir réfléchir et avoir une conversation tout en conduisant

Au début de l’apprentissage, on demande au jeune conducteur de rester concentré sur la route pour bien apprendre à conduire.

Une fois qu’il est capable de synchroniser le mouvement du volant, des pédales et du pommeau de vitesses, on lui demande de devenir « multi tâches » : il doit pouvoir écouter et répondre aux questions de son accompagnateur tout en conduisant.

Le fait de pouvoir converser librement en conduisant dans une circulation dense est révélateur d’une bonne confiance en ses capacités, qui indique que le candidat s’approche de la réussite à l’examen de conduite.

Se rendre compte soi-même de ses propres erreurs

Une fois le Code de la route obtenu, les premières leçons de conduite sont l’occasion de mettre en pratique les acquis théoriques.

Dans les premières heures de cours, le jeune conducteur réalise de nombreuses erreurs, ne s’en souvient pas toujours et les répète parfois.

Avec le temps, la formation à la conduite lui permet de se rendre compte de ses erreurs, mais en retard.

Ce n’est que lorsque l’élève sait anticiper et corriger ses erreurs avant de les commettre qu’il est apte à passer son permis de conduire.

Les cours de conduite sont l’occasion d’apprendre de façon supervisée pour connaitre ses défauts et les éviter lors du passage du permis.

Se sentir prêt à conduire en autonomie

Au-delà des critères facilement mesurables précédemment évoqués, le candidat augmentera son taux de réussite à l’examen du permis de conduire si son ressenti au niveau de la conduite a évolué.

Dans les premières heures de l’apprentissage de la conduite, le nouveau conducteur sent qu’il a besoin d’être accompagné.

À partir du moment où il évolue mentalement en considérant qu’il peut manœuvrer une voiture en toute sécurité sans être supervisé par un moniteur, c’est qu’il prend confiance en ses capacités.

La conduite accompagnée à partir de 16 ans est un bon moyen d’acquérir de l’expérience et de la sérénité au volant pour se préparer au mieux à l’épreuve pratique et accéder à l’obtention du permis de conduire.

La formation pratique dispensée par les auto-écoles a pour but d’habituer les candidats au permis à affronter des situations variées pour les préparer à tous les aléas de la route et ainsi optimiser leurs chances d’obtenir le permis de conduire du premier coup.

MO
rédigé par:
Maryam Orion

Articles recommandés

Code de la route loupé : comment repartir du bon pied ?
Actualités

14/09/2020

Questions pièges du Code de la route/Les questions où tout le monde se trompe

14 sept. 2020

À quoi ressemble une série de Code de la route/série examen  ?

10 sept. 2020