Tous les jeunes rêvent de pouvoir conduire en autonomie, ils veulent être indépendants ! En France, vous pouvez préparer le permis avec la conduite supervisée. Mais qu’est-ce que c'est ? Réponse ! Qu'est-ce que la conduite supervisée ? - Wizbii Drive
Image de l'article Conseils

Qu'est-ce que la conduite supervisée ?

Tous les jeunes rêvent de pouvoir conduire en autonomie le plus rapidement possible, ils veulent être indépendants ! En France, vous pouvez préparer le permis de conduire par la voie classique, mais aussi par la voie de la conduite accompagnée ou de la conduite supervisée après avoir obtenu le Code de la route . Mais qu’est-ce que la conduite supervisée ? Réponse dans cet article !

Le concept de la conduite supervisée

La conduite supervisée est une formation de conduite permettant à une personne âgée de 18 ans de compléter sa formation initiale avec une phase conduite dite supervisée avec un accompagnateur. Dans la plupart des cas, cet accompagnateur est tout simplement le père ou la mère ou les deux de la personne. L’objectif est de passer l’épreuve pratique du permis de conduire dans des conditions optimales et cette formation présente quelques avantages similaires à la conduite accompagnée.

Pour qui est la conduite supervisée ?

La conduite supervisée s’adresse à tous les candidats de 18 ans minimum qui souhaitent avoir une expérience de conduite supérieure avant de passer leur permis de conduire. Il est aussi possible de demander la conduite supervisée après un premier échec, voire un deuxième…

Pour vous inscrire en conduite supervisée, vous devez d’abord vérifier que l’assureur du ou des véhicules sur le ou lesquels vous allez conduire est d’accord. Ensuite, vous pouvez vous renseigner auprès de votre auto-école pour savoir s’il est possible de faire la conduite supervisée. Il y a quelques conditions à cette formation :

  • être en possession du Code de la route
  • avoir fait vos 20 heures de conduite minimum avec un moniteur d’auto-école
  • avoir obtenu une évaluation favorable du moniteur d’auto-école
  • être en possession de l’attestation de fin de formation initiale ou AFFI.

Lorsque vous souhaitez vous inscrire en conduite supervisée, il y a un rendez-vous au préalable entre le moniteur d’auto-école, le candidat et son ou ses futurs accompagnateurs pour bien expliquer comment va se passer la période de conduite supervisée de façon à ce que tout se déroule dans de bonnes conditions.

Pour un candidat ayant raté l’examen du permis de conduire, il y a la possibilité de demander la conduite supervisée pour se préparer au mieux au prochain essai. Pour cela, il faut avoir validé des compétences minimales prédéfinies lors de l’épreuve du permis de conduire. Sans cela, le candidat devra repasser par des heures de conduite classique avec un enseignant de l’auto-école et devra obtenir tous les éléments nécessaires pour pouvoir être en conduite supervisée : code de la route, minimum 20 heures, évaluation favorable de l’enseignant et AFFI.

Les avantages de la conduite supervisée

Lorsqu’un candidat passe en conduite supervisée, il bénéficie de plusieurs avantages :

  • il n’y aucune durée minimale de conduite supervisée ni de distance minimale à parcourir contrairement à la conduite accompagnée
  • c’est l’occasion d’acquérir un maximum d’expérience et d’assurance avant de passer le permis de conduire
  • c’est une formation peu onéreuse pour confirmer ses compétences
  • une meilleure chance de réussite à l’examen pratique du permis de conduire en comparaison aux candidats classiques
  • la possibilité de passer en conduite supervisée après un échec à l’examen pratique du permis.

Il faut tout de même que la conduite supervisée ne prévoit pas de réduire la période probatoire des jeunes conducteurs comme le fait la conduite accompagnée. En effet, en sortie de conduite accompagnée, les jeunes conducteurs ayant obtenu leurs permis récupèrent 3 points chaque année sur 2 ans (sans infraction au Code de la route) pour arriver au total des 12 points du permis de conduire. Alors que la conduite supervisée suit la même logique que les candidats passant le permis par la voie classique : 2 points chaque année pendant 3 ans jusqu’aux 12 points.

L’accompagnateur en conduite supervisée

L’accompagnateur doit être titulaire du permis B depuis 5 ans minimum sans interruption, c'est-à-dire sans annulation ou suspension du permis de conduire. (ni annulation, ni suspension de permis). Il doit aussi avoir reçu l’autorisation de l’assureur de son véhicule pour pouvoir accompagner le candidat qui souhaite s’inscrire en conduite supervisée et doit avoir signé le contrat avec l’auto-école. Comme nous l’avons dit, un candidat peut avoir plusieurs accompagnateurs pour le superviser dans l’apprentissage de la conduite

Vous avez désormais toutes les clés de la conduite supervisée et savez comment se déroule cette formation. Si vous n’avez pas pu ou voulu faire la conduite accompagnée mais que vous pensez que la conduite supervisée est une solution idéale pour vous, on ne peut que vous encourager à faire cette formation pour mettre toutes les chances de votre côté le jour de l’examen pratique du permis de conduire.

KF
rédigé par:
Kévin FERREIRA

Articles recommandés

Qu’est-ce que l’heure d’évaluation de conduite ?
Conseils

13/01/2022

Qu’est-ce que l’heure d’évaluation de conduite ?

L’évaluation de conduite est obligatoire. C’est l’occasion pour l’élève et le moniteur de prendre un premier contact. Elle se déroule en règle générale au sein de l’école de conduite ou directement...

Aide au permis de conduire — Ville de Guérande

03/01/2022

Aide au permis de conduire — Ville de Guérande

Le Conseil municipal de la ville de Guérande a voté au mois de janvier 2021 pour la mise en place d’une aide au permis de conduire pour ses jeunes administrés. Contre un engagement citoyen de 42...

Le + économique !

Offre 15 jours

Challengez-vous pour décrocher rapidement votre code !

9,90 €

Le + avantageux !

Offre 12 mois

Profitez de WIZBII Drive autant que vous le voulez

24,90 €